Si vous avez aimé ce blog, n'hésitez pas à laisser un commentaire ou me suivre via Google + ou twitter!

lundi 14 octobre 2013

Comment faire des longes spéléo ?

Comme je vous l'annonçais dans cet article, les JNS étaient organisées un peu partout en France. Nous y avons, bien sûr, participé en faisant découvrir ce sport à travers une cavité un peu spéciale, puisqu'il s'agissait d'une ancienne carrière de calcaire. Elle est très accessible et permet, si les personnes le veulent, de passer quelques passages étroits, un puits...
Il avait été installé également un pont de singe et une tyrolienne. Les deux jours se sont bien déroulés, dans la bonne humeur et le plaisir de se retrouver ensemble, et de faire partager notre sport.



J'ai profité de ces journées pour refaire mes longes spéléo... extrêmement abîmées. Ne l'oublions pas, ce petit bout de corde agrémenté de deux mousquetons, nous sauvent régulièrement la vie... alors autant les chouchouter!


J'ai pris environ 2,5m de corde dynamique (c'est un minimum), sur laquelle j'ai fait 3 nœuds différents :

- un nœud de pêcheur double en bout de ma longe courte (très courte pour le coup!). Il est très solide et permet de maintenir fermement le mousqueton au bout de la corde. Il ne peut plus tourner, ce qui évite de nombreux embêtement lors de la progression sur corde.



- un nœud de huit en bout de longe longue. Cette longe est plus "polyvalente", et doit garder un peu plus de mouvement. Je conseille quand même de mettre un élastique ou un bout de chambre à air, pour éviter que le mousqueton ne tourne, s'ouvre et tombe, lorsque vous progressez.


- un simple nœud de vache pour accrocher les longes au MAVC. Un nœud de huit pourrait aussi aller, mais il a besoin de plus de corde, et la mienne était courte.


Pour infos, je maintiendrai les bouts de cordes qui dépassent des noeuds avec du "Chatertone", par exemple.


Pour la longueur des longes :

- la longe longue est grande, elle fait un peu moins de la longueur entre mon bras tendu et mon MAVC. Il ne faut pas la faire trop longue, car les nœuds se tassent et rajouteront de la longueur. Vous devez être capable d'aller décrocher votre mousqueton lorsque vous êtes en bout de longe.

- la longe courte est... très courte! Deux écoles s'affrontent : les partisans de la longes courtes pas trop courte (certains préconisent 41cm entre le MAVC et le doigt du mousqueton) et les partisans de la longe courte très courte! Car elle est là pour nous maintenir au plus prêt des cordages.
J'ai choisit cette seconde solution, pour essayer. En me disant que, si cette longe s'avérait trop courte (lors de la remontée d'un fractio, par exemple), je pourrais toujours ajouter un mousqueton en plus pour rallonger un peu tout ça. Je répète que les nœuds se tasseront avec l'usage et que l'ensemble sera légèrement plus long.



Attention : faites vérifier votre longe si vous n'êtes pas sûr de vous. Je répète que les longes sont un matériel de sécurité.


Et en bonus, une petite résidente des lieux rencontrée lors de notre progression....



A ré-essayer lors de mes prochaines sorties sous terre.

A bientôt!